A quoi servent les compléments alimentaires ?

compléments alimentaires

Que ce soit dans les grandes surfaces, dans les pharmacies, dans les parapharmacies ou encore sur internet, les compléments alimentaires sont devenus visibles presque partout. Souvent utiliser comme complément nutritionnel, minceur, en cas de fatigue ou pendant la grossesse, il séduit de plus en plus de personnes. Toutefois, il ne pourra pas remplacer les aliments qui fournissent à l’organisme les substances et les nutriments auquel le corps a besoin. Il faut donc bien savoir l’utilité de celui-ci avant d’en prendre.

Compléments alimentaires : c’est quoi ?

Il s’agit de denrées alimentaires ayant pour but de compléter le régime alimentaire normal qui constitue une source de nutriment concentrée en cas de carence alimentaire par exemple. Présenter sous forme de gélules, de comprimés, de flacons, de pastilles, d’ampoules ou de sachets, ils sont consommés par voie orale. Les compléments alimentaires sont aussi appelés compléments nutritionnels du fait qu’ils apportent un supplément de nourriture dont le corps humain a besoin en cas d’effort trop intense.

Ces compléments peuvent être fabriqués à base de plante à fruits, de vitamine, de calcium, de minéraux ou d’autres substances nutritives ainsi que des matières grasses et des protéines. À noter que les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments et n’ont pas besoin d’ordonnance prescrite par le médecin. Cependant, il faut bien respecter les dosages qui sont inscrits sur les emballages des compléments alimentaires pour éviter un risque de surdosage. En outre, c’est un régime alimentaire qui permet de compléter les manques qui sont nécessaires au bon fonctionnement du corps humain. Si vous voulez, cliquez ici pour en savoir plus.

Compléments alimentaires : à quoi servent-ils ?

Généralement, le complément alimentaire est souvent conseillé pour couvrir une carence nutritionnelle ou un déficit d’apport nutritionnel. Bien qu’un aliment varié ou équilibré suffise principalement à pallier nos exigences nutritionnelles, certaines situations peuvent solliciter la prise de compléments alimentaires le temps de pouvoir corriger les manques de certains nutriments : comme dans les cas des personnes qui suivent des régimes alimentaires particuliers (régimes végétaliens, régimes végétariens, régime minceur, etc.), aussi dans les cas des personnes à certains âges de vie (les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, etc.) où le surcroit de certaines vitamines sont fortement conseillées. Pour ce cas-ci, c’est votre médecin qui vous en parlera.

Ils peuvent aussi être utilisés pour contribuer à l’amélioration des régimes nutritionnels des consommateurs afin de les aider à mieux digérer, à mincir, à avoir de beaux cheveux, à affronter l’hiver, mais aussi à diminuer les désagréments des règles, de la ménopause, de la grossesse, etc. Toutefois, il ne faut pas oublier que même si les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, il est toujours prudent de consulter un médecin avant d’en consommer.

Bref, les compléments alimentaires présentent un coup de pouce permettant de couvrir d’éventuels déficits nutritionnels et au maintien des apports adéquats à certains nutriments selon l’Autorité européenne de Sécurité Alimentaire ou EFSA.

Quels sont les risques ?

Sur les 1500 signalements comptés depuis fin 2014, 76 % de ces cas sont reliés à la prise de compléments alimentaires. Pour remédier à cela, l’Anses (ou Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) met en place des dispositifs de vigilance pour mieux connaitre les éventuels risques et effets indésirables produits par celui-ci. Ces éventuels risques peuvent être causés par les surdosages, d’interactions négatives à l’égard d’autre médicament ou encore par un surplus de minéraux qui peut freiner l’absorption d’autre nutriment.

Pour éviter ces éventuels risques, rien de plus facile, il faudra juste bien suivre la posologie recommandée et de ne prendre simultanément en aucun cas plusieurs compléments. Il faut aussi éviter de consommer un complément alimentaire pour une durée de plus de 1 mois. Il faut en plus, faire bien attention avec les compléments fabriqués à partir des plantes, car seuls les compléments de plante justifiés scientifiquement par l’EFSA (ou l’Autorité européenne de Sécurité Alimentaire) sont assurés. Si celui n’est pas justifié par l’EFSA, il peut engendrer des problèmes de santé grave, donc il faut bien faire attention.