Cuisson au barbecue : deux idées diététiques pour en profiter aussi

Cuisson au barbecue

Les vacances arrivent à grand pas et les beaux jours voient traditionnellement le retour des barbecues. Autant d’occasions pour profiter d’un instant gourmand en famille ou entre amis. Mais voilà, lorsque l’on parle de faire un barbecue, la balance s’affole et le compteur à calories explose. Essentiellement à base de viande – côte de bœuf, poulet, merguez et saucisse, andouillette de vire mais aussi des et brochettes – de poisson mais aussi de fruits et de légumes. Découvrez les deux conseils pour concilier barbecue et diététique.

Eviter les sauces, surfer sur la tendance du « fait maison »

Exit les sauces industrielles – sauce barbecue, sauce burger, sauce américaine à la moutarde et au miel pour grillage notamment – achetées dans les rayons des supermarchés, hypermarchés et autres grandes surfaces. Et pour cause, la plupart des condiments sont truffés de sucres et de sodium. Du coup, ce n’est pas compatible avec des mesures diététiques ni pour rester et demeurer en bonne santé.

Dès lors, mieux vaut opter pour des sauces faîtes maison – mayonnaise allégée, sauce aïoli légère, sauce au fromage blanc par exemple – d’autant qu’elles sont simples et rapides à réaliser. L’idéal pour un barbecue improvisé qui plus est ! De nombreuses recettes existent d’ailleurs sur le net. Ainsi, vous pourrez par ce biais apprécier à leur juste valeur tous les mets cuit au barbecue. Inutile de badigeonner les aliments, une noisette suffit pour avoir un goût fort et puissant en bouche. En outre, ces dernières seront exemptes d’additifs, d’édulcorants, de colorants et autres conservateurs artificiels indéniablement mauvais pour la santé. Cela peut également être l’occasion de les préparer en famille. Pour découvrir des recettes de cuisine saine et délicieuses, consultez www.recette-de-cuisine.biz/.

Cuire ne veut pas dire brûler ou calciner les aliments

Pour un barbecue traditionnel au charbon de bois sain, mieux vaut éviter le recours à des allume-feu. Outre le fait, qu’ils ne sont pas écologiques, ils sont à base de pétrole et peuvent contenir des COV nocifs. Mieux vaut privilégier des charbons de bois issus de forêt gérées, de catégorie A voire épurés contenant au minimum 85% de carbone. Vous réduirez ainsi la production de gaz à effet de serre et surtout les particules fines toxiques qui se retrouvent imprégnés dans les aliments.

En parallèle, pour un mode de cuisson au barbecue à charbon de bois, mieux vaut éviter la formation de composés chimiques. Et pour cela, quelques règles de base s’imposent pour éviter la formation d’HAP et de dérivés pyrolytiques des acides aminés très nocifs pour la santé. Dans un premier temps mieux vaut placer la grille de cuisson au minimum à 10 cm des braises. Ensuite, mieux vaut opter pour des aliments maigres afin d’éviter la chute de graisse dans les flammes. Et surtout, ne pas cuire avec les flammes mais bien avec la chaleur émise par la combustion du charbon.

Il est également possible de privilégier l’usage d’un barbecue ou d’une plancha électrique pour faire griller ses aliments durant la belle saison. Une résistance puissante, émet une forte chaleur, ce qui cuit sans les brûler ni calciner les aliments. Ils se déclinent en différents modèles et design et surtout, sont utilisables tant en intérieur qu’en extérieur à condition de disposer d’une prise électrique. Son allumage est rapide, facile et la température de cuisson peut être régulée via un thermostat pour conserver tous les arômes et les nutriments. C’est d’ailleurs un mode de cuisson sain à privilégier.